Nous avons 26 invités en ligne
IkatiOfficielIkatiOfficiel

Création de site internet

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affiche une liste de mots clés qui ont été utilisés dans le blog.
Derniers articles
10
Sep
0

Banques et Indépendants en France : La guerre entre les imbéciles derrière un guichet et la richesse d'un pays !

Posté par le dans News

Après le poids énorme des cotisations qui plombent nos entreprises, voici  venu le temps de vous parler d’argent et de ses "gardiens", les banques !

 

Le GROS problème des banques, c’est qu’ils ne croient pas en les TPE / PME et favorisent plutôt les gros groupes comme total, PSA, etc.… soit les 4% des entrepreneurs !

 

A quoi sert une banque ?

 

A prendre de l’argent sur nos comptes souvent avec des méthodes là aussi à la limite du raisonnable. Les banquiers prennent régulièrement un malin plaisir à nous faire la morale, car nous sommes à découvert de quelques euros voir plus, quitte à téléphoner 5 fois dans une même journée, ce qui à mon avis se rapproche du harcèlement.

 

Quand les banques comprendront que nous les petits patrons, ne pouvons pas mettre le couteau sous la gorge de nos clients qui tardent à nous payer ou bien à pas nous payer du tout, un grand pas sera déjà fait.

 

Le banquier lui ne comprend pas, ne doit pas savoir lire ou bien si, uniquement les lignes écrites en rouge et en gras sur leurs PC le matin quand il commence sa journée.  Mr Mme, votre compte est débiteur de tant ! Quand comptez-vous régulariser la situation ?

 

Voici en quelques mots en gros à quoi correspond le dialogue entre un banquier et un petit patron. Tant que tout va bien, pas de soucis d’ailleurs je m’interroge sur l’idée qu’on devrait les appeler aussi souvent quand nos comptes sont positifs pour le leur signaler (vous voyez aujourd’hui je ne suis pas en rouge ni en gras sur votre PC ) et idem cinq fois par jour , il n’y a pas de raison.

 

Par ces quelques lignes je voulais juste donner la température à nos lecteurs qui se reconnaîtront sans aucun doute.

 

Rentrons maintenant dans le vif du sujet. A ma connaissance, les banques ont les mains libres sur pratiquement tout, un banquier qui décide du jour au lendemain de vous arrêter votre droit au découvert n’a pas à se justifier ! En cette période de crise, qui je le rappelle est en grande partie due à la faute des banques, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de ministère des banques ! Là où il en faut il n’y en a pas, c’est un comble. Qui contrôle les banques ? Mêmes si des lois existent, elles ne sont pas toujours respectées.

 

Je vais parler une fois de plus de mon cas personnel, et je vais même vous citer la banque en question LE CREDIT AGRICOLE, qui pendant des années ma pris des frais de 20 €uros par exemple pour un prélèvement qui ne voulait pas passer car il manquait 5 € .

 

Par contre à coté de ça, il ne passait donc pas mes échéances pour un manque de 5 €. Mais le plus détestable c’est qu’il me prenait tout de même 20 € de frais débités de suite parce que le compte n'était pas assez provisionné. Soit un débit de 25 € sur le compte qui là, ne leur posait pas de problème !  De plus en fin de mois il me prenait aussi des intérêts parce que mon compte avait été à découvert de 25 €. Le chien qui se mord la queue! Toujours dans mon cas personnel, un beau jour alors que j’étais sur un chantier le téléphone sonne, devinez qui ?

 

Le crédit agricole pour m’annoncer que le droit de découvert de 3000 euros que j’avais jusqu'à présent ne serait pas renouvelé ! Et tout ça le mardi pour le mercredi sans auparavant avoir été averti ! Je leur pose donc la question "mais pourquoi, j’ai des devis signés, mes chantiers reprennent ?", réponse : "je n’y peux rien, la décision viens d’en haut". Les banques c’est comme le RSI , ce n’est jamais la faute de personne et il y a tellement de fusibles avant d’arriver en HAUT comme ils disent que c’est mission impossible pour avoir des explications ! 

 

©Sauvonsnosentreprises.fr
Mots clés: banque indépendant
Lire la suite
Lectures : 403
Notez cet article:
0
06
Sep
0

Ikati change ses publicités

Posté par le dans News

ikati-facebook

Réparation Iphone , Ipod ,Ipad ,Samsung ,Sony ,HTC ,LG ,Nokia ,Google ,Nexus ,Wiko

 

©Ikati Création
Lire la suite
Lectures : 407
Notez cet article:
0
15
Auo
0

OVH prépare une vague d’embauches à Lyon

Posté par le dans News

Administrateurs systèmes, ingénieurs DevOps… Pour développer son activité à Lyon, le premier hébergeur européen compte recruter 50 collaborateurs d’ici à 2016.

 

Architectes avant-vente, administrateurs systèmes et ingénieurs DevOps : voilà les principaux profils qu’OVH compte recruter pour développer ses bureaux ouverts à Lyon en octobre 2012.

Le premier hébergeur européen* se donne pour objectif d’embaucher 50 collaborateurs à l’horizon 2016, tout en accroissant ses partenariats avec les grandes écoles de l’agglomération lyonnaise pour participer à la formation des étudiants à travers des offres d’emplois et de stages. Selon Yoann Sauron, responsable des bureaux lyonnais d’OVH, la démarche vise avant tout à établir une relation de proximité avec les entreprises locales, notamment pour les accompagner dans l’intégration de leur système d’information dans le cloud.

Historiquement implantée à Roubaix, la société fondée en 1999 par Octave Klaba vise les 1000 employés d’ici l’année prochaine. Ce qui passera par un renforcement des effectifs à Brest à Gravelines, mais aussi par une installation à Nantes et à Rennes. Parmi les postes recherchés en priorité figurent les développeurs Perl, les conseillers commerciaux Dedicated Cloud, les contrôleurs de gestion et les administrateurs de systèmes de stockage.

 

Plusieurs conseillers techniques sont également demandé dans la Région Nord (Lille et Roubaix) : 10 postes pour l’offre Serveurs dédiés, 5 pour les services xDSL/VoIP et 4 pour l’activité Hébergement mutualisé/Noms de domaine. Les recruteurs d’OVH seront d’ailleurs présents le 2 octobre à Lens (département du Pas-de-Calais) pour le salon organisé par l’École IG2I. Deux semaines plus tard, ils se trouveront au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq (Nord) dans le cadre du Rendez-vous recrutement experts. Entretemps se déroulera, aux Docks de Paris, l’édition 2014 de l’OVH Summit.

* OVH revendique 700 000 clients dans le monde, 12 data centers opérationnels, 18 millions d’applications hébergées et 16 implantations : 12 en Europe, 3 filiales en Afrique, une succursale au Canada.

©ovh.com itespresso.fr
Lire la suite
Lectures : 379
Notez cet article:
0
15
Auo
0

Mort de Windows XP : comment organiser sa migration

Posté par le dans News

Technologie : Compatibilité des applications, gestion des changements, outils de migration et de support technique : autant de points à valider pour les entreprises et organisations afin d'éviter une explosion des coûts et de la durée du processus de migration vers un autre OS.

 

À en croire Microsoft, une migration complète du système d'exploitation peut prendre jusqu'à six mois, selon la taille de l'entreprise. Il est donc temps d'agir, avant que l'éditeur ne mette officiellement fin au système d'exploitation le 8 avril 2014.

La firme de Redmond indique également qu'il est essentiel d'éviter les obstacles en termes de compatibilité des applications, de gestion des changements, d'outils de migration et de support technique afin de veiller à ne pas renchérir sur les coûts et la durée du processus de migration. Il faut aussi déterminer quel système d'exploitation convient le mieux pour votre entreprise et comment vous pouvez minimiser les risques de continuer à utiliser XP si vous laissez passer la date butoir de Microsoft.

ZDNet.com s'est entretenu avec des experts de l'industrie et des organisations qui ont récemment abandonnées XP - à savoir Campari Australie et la ville de Sydney - pour obtenir des conseils afin que votre migration ne devienne pas un parcours du combattant.

©Zdnet.fr
Lire la suite
Lectures : 397
Notez cet article:
0
15
Auo
0

Fin de Windows 7 : pensez-y avant 2020 recommande Gartner

Posté par le dans News

Technologie : Pour éviter des migrations dans l’urgence et l’absence de correctifs de sécurité, Gartner recommande aux DSI de planifier en amont la migration de leurs parcs sous Seven. Mais Windows 8.x n’est pas forcément la plateforme cible la plus adaptée.

 

Bien qu’annoncée plusieurs années plus tôt, la fin du support de Windows XP n’a pas été anticipée par nombre d’entreprises et d’administrations – qui continuent encore d’utiliser cet OS rodé malgré l’absence de correctifs de sécurité.

Pour Gartner, il convient donc de tirer les leçons de ces migrations de parc sous Windows XP en commençant d’ores et déjà à penser à l’obsolescence de Windows 7, devenu la plate-forme de référence dans la majorité des entreprises.

Anticiper sur la compatibilité applicative et les liens avec IE

Et même si la fin du support étendu de Windows 7 n’est pas prévue avant le 14 janvier 2020 (le support classique se termine lui en 2015), le cabinet encourage les DSI à dès à présent se préparer à cette échéance.

« Bien que cela semble encore lointain, les organisations doivent commencer à planifier dès maintenant, afin qu'elles puissent éviter la répétition de ce qui s'est passé avec Windows XP » juge ainsi Stephen Kleynhans, vice-président des études pour Gartner.

Et ce même si Microsoft, compte tenu de la part de marché de Seven (plus de 50%, et bien plus en se tenant compte que des parcs professionnels), pourrait in fine décider comme avec XP de prolonger la durée de son support étendu. Il peut cependant être risqué de parier sur une telle décision de l’éditeur.

Pour Stephen Kleynhans, la principale complexité d’une migration depuis Windows 7 sera celle de la compatibilité applicative – comme ce fut déjà le cas avec Windows XP. Ce sont plus particulièrement les applications requérant des versions spécifiques d’Internet Explorer qui nécessitent d’anticiper sur la fin du support.

Migrer, à terme, oui, mais pour quelle plateforme ? Avec la fin XP, peu d’entreprises ont opté pour Windows 8 et 8.1. Doivent-elles néanmoins envisager cette version comme OS cible à l’avenir ? Pour Kleynhans, c’est en effet une solution possible.

©Zdnet.fr
Lire la suite
Lectures : 399
Notez cet article:
0